« La foule en liesse acclama la diseuse de bonne aventure. Ils avaient tous foi en ses prédictions ; et si elle avait annoncé que le volcan ne se réveillerait pas, alors il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. Dans la plus grande des discrétions, elle quitta la place publique et se dirigea à vive allure vers sa demeure.

Les sentiers étaient déserts ; la clameur de la foule s’éloignait à mesure qu’elle quittait le village. C’était une belle matinée d’été, et une brise légère aidait à apprécier la ballade.

A sa grande surprise, un vieil homme s’avançait face à elle sur le chemin, d’un pas un peu pesant. Il avait l’air très serein ; il la salua avec courtoisie et attarda plus que de raison son regard sur elle.

– Voulez-vous que je lise votre avenir ? Demanda-t-elle à tout hasard.

– Oooh, vous savez, à cet âge…on préfère que le peu d’évènements qu’il nous reste à vivre soit de l’ordre du mystère, répliqua-t-il avec un clin d’œil.

Tandis qu’ils s’éloignaient l’un de l’autre, la diseuse de bonne aventure sourit en se disant qu’elle n’avait jamais croisé auparavant de personne aussi sage. »

Vous avez déjà dû entendre des contes, des mythes, des fictions avec un personnage qui lit l’avenir. Mais avez-vous remarqué que ce personnage a souvent les mêmes caractéristiques ?

  • Il ne donne que des indications vagues
  • Il ne cherche jamais à connaître son propre avenir, ou n’en a pas la possibilité
  • Ce don est un fardeau pour lui

Mais pourquoi donc ? Parce qu’on a tous envie de connaître l’avenir, mais ce n’est jamais aussi intéressant que si on avait juste attendu de le vivre. La vie est bien plus excitante si l’on goûte à l’instant présent, non ? Quand vous lisez une histoire, c’est pareil !

Une bande dessinée ou quelque autre fiction que ce soit n’est pas si drôle quand on connaît déjà la fin.

On a même un terme pour ça : le spoil. Pourtant, on a parfois envie d’avoir son mot à dire dans l’histoire, sans pour autant qu’elle nous soit gâchée. C’est là toute la subtilité de mon travail sur le Café des Récits : je veux que vous preniez part à l’histoire, sans pour autant perdre votre place privilégiée de spectateurs. Si je vous proposais de décrire ce qui pourrait se passer, ce ne serait plus du tout captivant, n’est-ce pas ? Mais je ne suis pas à court d’idées pour vous proposer de nouvelles expériences.

Une histoire avec plusieurs fins possibles

Considérer la possibilité de lire l’avenir revient à croire au destin. Et le destin, c’est quelque chose qui est assez similaire à un schéma narratif, avec un début, une suite d’actions, et une fin. Sauf qu’il y a une conception du destin bien plus marrante qu’un simple schéma linéaire : le destin qui se tisse au fil des choix que l’on fait. Autrement dit : mon destin évolue en fonction de mes choix. Ce n’est pas pour autant qu’on puisse en déterminer l’issue car plusieurs possibilités font suite à chaque choix.

Ce sera le principe de la prochaine histoire publiée sur le Café des Récits. A la fin de chaque épisode, vous ne voterez plus pour voir la suite, mais pour choisir entre deux possibilités.  Et pour la forme, pour une fois, on délaissera le format de la bande dessinée dynamique, mais je ne vous en dit pas plus pour le moment.

Voilà donc ce qu’il va se passer : d’ici la fin du mois, je vous en dirai plus sur cette fameuse histoire, et vous aurez droit à une petite surprise, avant même que le premier épisode ne soit publié ! Pour rester informé, c’est simple, vous avez deux possibilités :

s’inscrire à la newsletter
s’abonner aux réseaux sociaux

(Et pour les petits curieux, le passage d’introduction s’inspire d’une séquence du dessin animé « Avatar, le dernier maître de l’air ».)

A bientôt sur le Café des Récits !