C’est fini. Mathieu ne connaîtra jamais le visage de Marie, et vous non plus. C’est un  peu dommage, car la fin de cette histoire ayant déjà été écrite, je resterai à jamais la seule personne à savoir de qui il s’agissait… Alors pour le plaisir de titiller votre curiosité, j’ai décidé de révéler 10 choses qui auraient dû se passer dans la suite de l’Écharpe si elle avait été publiée. C’est parti !

1 – Quelque part, dans un des trois épisodes sortis, on voit le visage de Marie.

J’ai eu la chance d’être présente lorsque certains d’entre vous découvraient l’épisode 1 de l’Écharpe, et déjà à cet instant, quelques-uns cherchaient le visage de la blonde Marie. C’était une bonne initiative car effectivement, il était prévu que je la montre avant sa véritable apparition dans l’épisode 5. Vous l’avez donc déjà rencontrée. Hé oui. Si vous avez envie de retourner lire les trois épisodes en quête de plus d’indices (et ils sont présents), je ne vous retiens pas…

2 – Le passé de Sarah mériterait une saison de 5 épisodes à lui tout seul.

Que sait-on de Sarah ? Qu’elle est dynamique, spontanée, peut-être un peu dérangée, et que sa mémoire est aussi performante que celle de Dory. A part ça, pas grand-chose… Et pourtant. Tellement de choses à dire. Alors oui, vous me direz « bof, quel rapport avec l’écharpe et Marie ? ». Il y en a un, je vous le confirme.

3 – Adrien n’est pas vraiment un hacker.

Adrien, c’est un petit marrant. Il aime bien se faire mousser ou taquiner les autres étudiants. Et parfois, la vérité est bien moins intéressante que ce que l’on raconte…

4 – Tous les lieux présentés dans l’Écharpe existent vraiment et sont situés un peu partout en France.

Tous les lieux présentés visuellement (les noms ont été changés) existent et sont sur le territoire français. Ce sont des lieux dans lesquels je suis allée et qui ont joué un rôle dans mon existence. Exemple : sur la couverture de l’Écharpe, c’est la tour de Bretagne qu’on voit en arrière-plan. Coucou les Nantais !

5 – Les chaussures de Mathieu ont une énorme valeur sentimentale pour lui.

Certains lecteurs m’ont reproché le fait que Mathieu ait des chaussures oranges car ça ne va pas avec le personnage. Loin d’être une critique, cette remarque me faisait sourire car ces chaussures ne sont effectivement pas anodines. Après la mort de la mère, Mathieu est séparé de son père et de son frère (si vous avez lu « Monologue Épistolaire », vous le savez déjà). S’il porte sans cesse ces chaussures orange, c’est parce que c’est le dernier cadeau qu’il ait reçu de leur part. Après cela, Mathieu essaiera régulièrement de joindre son frère Florent, sans succès… Mais pourquoi ?

6 – Une saison 2 était prévue pour l’Écharpe.

Contrairement aux vrais réalisateurs de série, je ne suis pas tenue de faire des suites si je n’ai rien à raconter, et d’ailleurs, je ne me risquerai pas à le faire. Mais en concevant le scénario de l’Écharpe, j’ai voulu mettre en avant l’évolution psychologique et humaine de Mathieu, ce qui m’a fait travailler sur des premiers épisodes un peu plats, je le concède (en gros, plus on avançait dans la série, et plus c’était dynamique). Pour trancher avec ça, je rêvais de vous proposer une saison 2 extrêmement différente.

7 – La saison 2 aurait mis Marie en avant.

La saison 2, très dynamique et surprenante, aurait permis d’apprendre à connaître Marie, qui, je vous le promet, a plein de choses à raconter. Les personnages de Sarah, Adrien et Maëva y auraient joué un rôle important, sans pour autant oublier Mathieu.

8 – Entre les deux saisons, il se serait passé quelque chose entre Mathieu et Maëva.

On sait depuis l’épisode 1 que Maëva a un petit coup de cœur pour Mathieu. C’est donc un peu normal qu’il finisse par y avoir une interaction entre eux. Bonne ou mauvaise ? Je n’en dirai rien.

9 – Entre les deux saisons, la relation entre Mathieu et un autre personnage de la série aurait évolué.

Maëva ? Marie ? Adrien ? En bien, en mal ? Quel rapport avec l’intrigue principale ? Je vous laisse méditer sur ces questions.

10 – Il y a un loup dans la bergerie.

Sarah, elle est loufoque, mais sympa. Maëva, elle est réservée, mais charmante. Idem pour Eliza, qui veut aider Mathieu bien que toute sa classe s’en fiche, et Adrien, qui apporte son aide malgré ses quelques conditions. Il sont tous sympathiques, ces personnages secondaires, non ?

Non. L’un d’entre eux ne l’est pas.

Mais qui ?

Ah ! Je me sens mieux avec ces quelques révélations qui me pesaient sur le cœur ! Pas vous ? Une minute… Si mes calculs sont bons, certains sont en train de trépigner, voire de me haïr de semer quelques indices, comme ça, en mode yolo, et de m’en aller sans un mot après. Pas vrai ? Allez, bisous !

Non, je plaisante bien entendu. Si je fais tout ça, c’est pour vous introduire le concept du repêchage.

L’Écharpe n’est que la première série du Café des Récits, et il y en aura plein d’autres ! Des bonnes, des moins bonnes, des populaires, des moins populaires, certaines seront publiées jusqu’au bout, d’autres non… Mais régulièrement, je ferai des opération de repêchage en mettant en compétition des récits qui n’ont pas été publiés jusqu’à la fin. Comme d’habitude, vous serez appelés à voter et cela permettra de relancer l’une des séries précédemment avortées.

Je pense que ça pourra être très intéressant de reprendre l’Écharpe, ma première série, avec mes erreurs de débutant, et de la continuer dans quelques temps, lorsque j’aurai fait d’autres séries et que j’aurai encore progressé en illustration et en mise en scène ! Et comme ça, je vous donnerai le fin mot de l’histoire. Vous verrez qu’il y a un fossé entre l’image que vous vous faites de cette série et ce qu’elle est amenée à devenir en réalité !

Nous n’y sommes pas encore, mais patience : plein de choses et de nouveaux récits sont également à venir sur le Café des Récits ! Après tout, vous en connaissez, vous, des cafés qui ne vous proposent qu’une seule et unique boisson sur leur carte ?