Il y a trois semaines, j’ai eu une drôle d’idée : faire des illustrations montrant les princesses  Disney avec des superpouvoirs, comme dans le manga My Hero Academia. Puis je me suis dit : « quelqu’un l’a forcément déjà fait, tout comme pour les Sailors Disney, ou les princesses dresseuses de pokemons… »

Et puis j’ai cherché un peu, sans rien trouver.

Apparemment, personne ne l’avait encore fait.

Alors pourquoi pas moi ?

Disney x My Hero Academia

My Hero Academia est un manga adapté en animé dont le succès a passé les frontières du Japon depuis quelques temps déjà. On y suit Deku et sa classe dans une école d’apprentis superhéros. Chacun a un pouvoir inné, qu’on appelle un alter, qu’il doit développer dans l’optique de faire  plus tard le métier prestigieux de superhéros. Bien entendu, ils croiseront également des supervilains et se mesureront à eux.

Quant aux multiples univers de Disney, je ne vous les présente pas, je suis sûre que vous les connaissez aussi bien que moi.

Mais alors, à quoi bon lier les deux ?

Princesses sans détresse

Les princesses sont souvent vues comme des potiches qu’il faut sauver parce qu’elles sont incapables de le faire elles-mêmes. (Heureusement, la tendance est au changement avec les nouvelles générations de princesses Disney : depuis Tiana et Merida, il y a une nette amélioration.)

Moi, j’ai du mal avec les personnages –plantes-vertes. J’aime les histoires de femmes qui se battent, qui ont un caractère bien trempé, qui tentent de prendre leur destin en main. D’ailleurs, les princesses que j’aime le moins sont Blanche-Neige, Cendrillon et Aurore. Pour moi, c’est le trio des infâmes.

Avec un alter adapté (et un soupçon de badassitude) les voilà aptes à se défendre elles-mêmes. Ouf ! Je me sens déjà mieux…

« Quel genre de princesse es-tu ? »

Pour moi, deux personnages de My Hero Academia sont comparables à des princesses. Et le plus drôle là-dedans, c’est que ce sont quasiment les deux personnages les plus importants de l’histoire.

Tout d’abord, le protagoniste, Deku a une personnalité que je qualifierais de naïve, pleine d’espoir et de détermination : tout d’abord, il est persuadé de pouvoir devenir un superhéros sans alter, dans un monde où tout lui crie le contraire. Quand finalement, il réussit à en obtenir un, il décide de se montrer digne de son modèle, All Might, le plus grand de tous les héros.  Autrement dit, pour commencer, il désire un pouvoir dont il ne mesure pas tout à fait les enjeux, comme Ariel désire des jambes ; il est plein d’espoir et de détermination, comme Raiponce qui veut voir la fête des lumières.

Ensuite, il y a Bakugo, et là je vais développer cette idée juste pour le plaisir de taquiner le personnage. A première vue, il est plutôt explosif, avec une personnalité forte. Mais si on oublie deux secondes que le terme « hystérique » est ordinairement attribué aux femmes, on peut très bien en qualifier Bakugo. Mais il y a une chose plus drôle encore. Si on applique le « test des princesses » à Bakugo, le résultat est positif.

Ce que j’appelle « le test des princesses » est un ensemble de questions que posent les princesses Disney à Vanellope, une petite fille, dans la bande annonce du film « les Mondes de Ralph 2 ». Il y a deux points qui ressortent pour Bakugo : il s’est déjà fait kidnapper, et l’histoire attribue à chaque fois l’issue des enjeux qui le concernent à « un homme fort et puissant », Deku.

Entre Disney et  My Hero Academia, dans les (très très) grandes lignes, ça colle plutôt bien : une opposition manichéenne (les méchants contre les gentils), un personnage  principal ayant beaucoup d’espoir et/ou étant déterminé mais un peu naïf.

Bon, maintenant, je vais pas vous mentir, j’ai surtout dessiné tout ça parce que ça m’amusait beaucoup !

On peut les voir, ces illustrations, justement ?

Oui, bon, d’accord, je vous les montre !

Blanche neige peut communiquer avec les animaux
Mulan peut prendre une forme surpuissante
Tiana a les capacités physiques d'une grenouille
Raiponce peut manipuler ses cheveux comme s'ils étaient vivants
Jasmine a des oreilles, une queue et des griffes rétractiles de tigre
Pocahontas peut communiquer avec les végétaux
Vaiana peut influencer les courants marins
Ariel peut créer des ondes destructrices avec sa voix
Elsa maîtrise la neige et la glace
Merida peut tirer des flèches de foudre
Cendrillon possède des lames de verre trempé rétractiles dans ses poignets
Vanellope peut se téléporter en utilisant internet

Si le sujet vous passionne, sachez que le blog Geek by Girls a produit un article  sur le sujet de la représentation des princesses Disney dans Ralph 2.0. Allez donc le lire, il est vraiment intéressant ! (Et je ne dis pas ça juste parce que mes illustrations sont dedans, promis : ils y parlent aussi d’autres artistes dont les fan arts sont très cool ! )

Quant à moi, je vous retrouve prochainement pour de nouvelles choses sur le Café des Récits. J’ai plein de surprises en stock pour vous,  alors restez connectés !