Il y a les lycéens qui profitent de leur jeunesse. Et puis il y a les autres, qui attendent que ça passe. Alors quand une brèche vers l’ailleurs apparaît, vaut-il mieux en profiter ou refuser l’invitation ?