Je me souviens, quand j’étais petite…

Mes parents venaient me border tous les soirs. On discutait un peu, puis ils éteignaient la lumière, un bisou et au lit.

Ils ne me lisaient jamais d’histoires.

On est bien loin du cliché idéal des films, n’est-ce pas ? Non, je vous rassure tout de suite, mes parents sont très gentils et très affectueux avec leurs enfants.

Alors… Pourquoi ?

Parce que je ne voulais pas qu’ils le fassent à ma place !

Je voulais lire moi-même. Je voyais mon grand frère avec ses livres et ses magazines de sport, et j’étais jalouse. J’ai de vagues souvenirs où, avant même d’entrer à la maternelle, au petit déjeuner, ma mère m’apprenait à déchiffrer sur une boîte de Tonimalt. Bref, j’ai su lire très tôt, et j’ai dévoré des milliers d’ouvrages en tous genres (dont, bien entendu, des BD !). Je voulais à tout prix lire tout ce que je voyais. 

C’est comme ça qu’a commencé mon amour de la narration, des contes, de tout ce qui sert à développer une histoire, quelle que soit sa forme.

C’est pour ça que la première question que je pose à chaque nouvel inscrit à la newsletter est : quelle est ton histoire préférée ?

On a tous une histoire préférée, pour une raison ou pour une autre !

Ça peut être par nostalgie : le dessin animé de votre enfance, par exemple (ceux qui couraient à toute vitesse en sortant de l’école primaire pour arriver à temps et regarder Pokémon savent de quoi je parle !).

Ça peut aussi être pour la morale ou les valeurs du récit : pendant longtemps, mon histoire préférée était le dessin animé Mulan réalisé par Walt Disney. Il mettait en scène une femme forte, c’était un modèle pour moi.

Ça peut également être pour l’ambiance, l’univers, et la promesse qu’il fait en termes de détente ou d’évasion. On a l’impression de vivre dans un autre monde l’espace d’un instant. C’est ce que j’ai ressenti la première fois que j’ai découvert mon histoire préférée.

Elle date de 2005, mais ce n’est que 4 ans plus tard que je l’ai découverte, alors que je passais mes vacances chez mon grand frère (encore lui !).

Il s’agit de « Avatar, le dernier maître de l’air ».

Ceux qui connaissent savent que c’est un dessin animé en 3 « chapitres » comptant chacun une quinzaine d’épisodes, de quoi créer tout un univers !

Très brièvement, c’est l’histoire d’un groupe d’enfants qui se servent de leurs pouvoirs élémentaires pour tenter de mettre fin à une guerre qui ravage leur monde. Ça a l’air très basique dit comme ça, mais le développement de personnages est intéressant (ce qui est assez rare pour des personnages enfantins), l’univers est très riche et les péripéties ne sont pas de simples faire-valoir. On plonge facilement dans ce monde fantastique et merveilleux.

Mais il y a aussi l’aspect culturel. Les créateurs de la série ont fait beaucoup de recherches afin de créer une histoire cohérente qui concerne une vaste étendue géographique et qui confronte plusieurs cultures. Chaque peuple représenté a ses valeurs, ses motivations, ses mœurs et ses compétences spécifiques. La série fait passer un beau message de métissage et de tolérance tout en exploitant des faits historiques de notre monde réel.

Ce dessin animé a d’ailleurs eu une suite, « La Légende de Korra », très intéressante également bien qu’elle tienne une moindre place dans mon cœur.

« Avatar » sera toujours une œuvre à part pour moi. C’est l’une des rares où les enfants jouent un rôle suffisamment intéressant à mes yeux : ils ont des rêves, des envies, des espoirs, des ambitions démesurées, font des bêtises et mûrissent au fil du temps. Ce sont de vrais enfants, qui possèdent une vraie personnalité complexe.

Affiche du dessin animé

Je rêve d’écrire un jour une histoire qui transporte les gens dans un autre univers, comme Avatar m’a transportée…

Et vous, quelle est votre histoire préférée ?